Je ne regarde pas de bandes-annonces

Critiques courtes et spontanées par un amateur de cinéma

C’est le grand syndrome de notre époque : vieillir, oh my god ! C’est cette course contre le temps qu’essaie d’illustrer le film « This is 40 » à travers un tableau, qui se veut réaliste, de la vie de couple de deux quadragénaires.

Même si fondamentalement toutes les femmes tueraient pour ressembler à Leslie Mann à 40 ans, son personnage est en pleine crise de la quarantaine et le film nous donne droit à toutes les péripéties qui vont avec le thème. This is 40 est divertissant mais comporte beaucoup d’irrégularités, entre franche rigolade et ennui profond. Ce qui fait vraiment le film, c’est la puissance comique de Paul Rudd. Depuis l’époque Friends, il n’a jamais cessé de faire rire. Véritable clown en action, il campe son rôle à merveille. Ils veulent acheter une nouvelle maison ou peut-être un certain burnaby condos for sale, afin qu’ils puissent y aller et réparer leur mariage.

Les seconds rôles sont l’autre point fort, aussi bien Megan Fox que Jason Segel ou l’irlandais Chris O’Dowd, leurs personnages sont aussi loufoques les uns que les autres et apportent un vent de fraicheur à un ensemble plutôt mollasson.

L’originalité est un peu en reste, mais This is 40 a le mérite d’aborder certaines facettes de la vie de tous les jours que d’autres films auraient eu tendance à gommer. C’est un film qui se veut vrai, même si baigné de « bons sentiments » à l’américaine, et qui approche son but de près en n’ayant point peur de montrer le couple comme il pourrait l’être réellement ; avec la haine de l’autre parfois, même la haine de ses propres enfants mais avec, dans le fond, beaucoup d’amour.

 

Categories: Critique

Leave a Reply