Je ne regarde pas de bandes-annonces

Critiques courtes et spontanées par un amateur de cinéma

The Last Stand

Acteurs : Arnold Schwarzenegger, Forest Whitaker, Johnny Knoxville Réalisateur : Kim Jee-woon Vu le : 30 janvier 2013 En : ,
Note globale
5/10

Scénario : 4 | Visuel : 6 | Interprétation : 5 | Fin : V

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avec The Last Stand, la couleur était annoncée. Rien qu’avec le retour de Schwarzy + le titre + des armes, on avait bien compris à quel genre de film il fallait s’attendre.

Et c’est donc sans surprise qu’on se retrouve face à un bon gros film d’action, bien bourin par moment, aux limites du parodique. Mais c’est là que se situe le défaut principal du film. Là où The Expendables réussi totalement sa mission d’offrir un film explosif mais humoristique par l’exagération de ses répliques et de ses scènes, The Last Stand échoue complètement, se prenant trop au sérieux. A part quelques blagues sur l’âge du colosse Schwarzenegger, un peu à la manière de celles faites dans les derniers films de Clint Eastwood, on ne ressent pas vraiment cette envie de faire ressortir le côté second degré. Cela résulte donc dans un film que l’on peut qualifier sans retenue de très mauvais d’un point de vue cinématographique.

La présence d’acteurs de série comme John Abruzzi de Prison Break, Matt Saracen de Friday Night Lights ou encore Paulo de Lost donne un petit côté sympathique supplémentaire au film. Forest Whitaker est méconnaissable tellement il est parodique. Quant à Arnold, on ne comprend pas bien si c’est son rôle qui le veut ou s’il est vraiment devenu mou du genou. En effet, même si tous les ingrédients de ses films d’antan sont présents, cela manque de punch.

On a aussi droit à une pseudo romance à 3 dans les acteurs secondaires dont on aurait vraiment pu se passer. Désolé, mais il n’y avait pas de place pour des scènes sentimentales dans un film du genre. Une nouvelle fois, ça tourne au ridicule !

Par contre, celui qui est le plus ridicule, mais c’était son job donc ça tombe bien, c’est Johnny Knowville, et il l’a fait à merveille ! Ses apparitions sont peu nombreuses, mais elles sont toutes très efficaces. Son personnage est simplement hilarant.

En conclusions, on ne reçoit pas de ce film tout ce qu’on aurait voulu qu’il nous donne, mais néanmoins, on se marre, on s’amuse bien et on en aurait certainement voulu plus. Même s’il ne le mérite pas complètement, on lui accordera tout de même la moitié pour les passages du gaillard de Jackass, pour Peter Stormare en méchant diaboliquement … idiot et pour le plaisir de voir Schwarzy butter une série de badguys à la mitrailleuse.

One Response so far.

  1. JonhyBleez dit :

    Je comprends pas pourquoi Kim Jee-woon a fait ce film. Ça n’a rien à voir avec son registre. À côté de ses autres films comme le superbe J’ai rencontré le Diable, A bittersweet life ou encore 2 soeurs, on est loin du cinéma de ce génie sud-coréen.

Leave a Reply