Je ne regarde pas de bandes-annonces

Critiques courtes et spontanées par un amateur de cinéma

Silver Linings Playbook

Acteurs : Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert De Niro Réalisateur : David O. Russell Vu le : 01 mars 2013 En : ,
Note globale
9/10

Scénario : 8 | Visuel : 7 | Interprétation : 10 | Fin : VV

N’y allons pas par 4 chemins, Silver Linings Playbook (Happiness Therapy en « français ») est largement mon plus grand coup de coeur cinématographique depuis The King’s Speech. Il offre au spectateur une histoire merveilleuse, prenante, touchante, motivante et j’arrête là mais on pourrait rajouter bien d’autres adjectifs et superlatifs.

Je resterai volontairement mystérieux dans cette critique pour vous inciter à aller le voir et vous faire votre propre idée.

Commençons par le scénario. Après une introduction courte et efficace, on nous plonge dans la vie du personnage principal (B. Cooper), mais sans expliquer réellement ce à quoi on sera confronté. Si bien qu’on se demande rapidement vers quel genre de film on se dirige. Et ensuite, BOUM ! Le réel scénario nous tombe dessus et on est emportés dans une spirale psycho-émotivo-stressante et intriguante qui nous persécutera jusqu’à la fin du métrage. Pendant 1h30, on est accroché au siège dans l’attente du prochain « défi » émotionnel auquel sera confronté l’un des personnages principaux. Et on ne sait jamais à quel moment cela va bien ou mal se passer. Pire (ou mieux, selon), c’est quand on croit pouvoir anticiper le résultat qu’on est le plus surpris par ce qui se passe réellement.

Au delà du scénario, subtilement installé, on trouve dans ce film la meilleure interprétation collective qu’il puisse être, ce qui en fait son ciment et sa réussite. Rarement on a vu autant de personnages prendre vie, et rarement on a vu si peu de profils être délaissés. Chacun des rôles apporte une pierre notable à ce bijou cinématographique, chaque personnage est profond, intéressant et utile. Durant 2h00 de film, il n’y a pas une seule fausse note de la part d’un seul des 8-9 acteurs qui font vivre cette comédie dramatique. Mais cela va au-delà encore du sans faute. Chacun est tout simplement parfait et apporte une réelle valeur supplémentaire et charismatique à son personnage. Ce n’est pas pour rien que les 3 rôles principaux ont chacun été nominés dans leur catégorie respective aux Oscars.

Et en parlant d’Oscars, c’est peut-être cet aspect collectif du film qui n’a pas permis à Bradley Cooper de briller suffisamment (alors qu’il est juste immense) et qui a laissé l’Oscar du meilleur acteur aller à Daniel Day Lewis qui, quant à lui, a eu droit pratiquement à un One Man Show dans Lincoln.

Pour en terminer sur les prestations, c’est avec un énorme plaisir qu’on retrouve De Niro au plus haut de sa forme, offrant ici un rôle terriblement crédible, émouvant et embarrassant. Pour ce qui est de Jennifer Lawrence, difficile de donner une meilleure explication de son talent que celle témoignée via l’Oscar de la meilleure actrice.

Il y a beaucoup de films à voir en cette période très prolifique du cinéma, mais si vous ne deviez en choisir qu’un, aller voir Silver Linings Playbook.

 

Leave a Reply